Histoire de Camboulazet (Aveyron)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Histoire de Camboulazet (Aveyron)
http://www.camboulazet12.fr/Histoire.aspx

Au moyen-âge en ségala rouergat, en deux ou trois siècles s’installent  des systèmes nouveaux d’occupation et d’administration du territoire : ce sont le temps des castelnaus, des salvetats, des bastides, … De là naissent alors 3 pouvoirs : celui du seigneur, celui de l’Eglise et celui du roi qui installent chacun un découpage du territoire à leur usage.

Au fils des siècles à compter du Moyen Age, le pouvoir royal va prendre le pas  avec des monarques tels qu’Henri IV, Louis XIII et Louis XIV…

(photo et extrait du site de la commune … lire la suite)

Le château de Termes (Aude)

Vue du château de Termes depuis le nord-ouest

La forteresse de Termes, citée dans les textes à partir du XIe siècle, occupe au-dessus des vertigineuses Gorges du Termenet un haut rocher aux impressionnantes parois verticales, émergeant entre chênes et genévriers au coeur du Pays Cathare. Dans ce site naturel, à 470 m d’altitude, le château était l’un des plus puissants du Languedoc, et régnait sur le Termenès, seigneurie d’une soixantaine de villages. Les seigneurs de Termes étaient favorables au Catharisme : à l’époque de la Croisade, Raimond n’aurait pas fait dire la messe dans la chapelle depuis plus de trente ans.
Au moment de la Croisade, quand Simon de Montfort s’attaque au château de Termes, en août 1210, il compte sur un siège rapide. Béziers n’est-elle pas tombée en un jour, Carcassonne en quinze ? Mais la citadelle cathare résiste, défendue par Raimond de Termes avec quatre cent soldats, vingt chevaliers et, chose rare, un ingénieur spécialiste des machines de guerre. Par deux fois elles manquent de peu Montfort lui-même.

Après trois mois, citernes à sec, Termes va capituler quand un orage providentiel le sauve in extremis. Il ne cèdera qu’au bout de seize semaines, vaincu non par les Croisés démoralisés, mais par la dysenterie. Ce fut l’un des plus longs et des plus épiques événements de la croisade.
Pierre des Vaux de Cernay lui consacre plusieurs pages dans son ” Historia Albigensis“.

La forteresse, confisquée, est rattachée à la couronne de France en 1228. Elle sera ensuite intégrée dans la ligne des places-fortes gardant la frontière avec l’Aragon.
Le château de Termes est ensuite rebâti par les ingénieurs royaux et pendant quatre siècle ce “fils de Carcassonne” va donc surveiller la frontière franco-aragonaise. Mais suite à un manque d’entretien et au contexte trouble de la «fronde» vers 1650, le pouvoir choisit de détruire le château, ce qui est fait en 1654.

Tombé ensuite dans l’oubli, il ne fut redécouvert qu’au XX siècle. Racheté par la commune au Touring Club de France en 1988, le château de Termes est classé Monument historique l’année suivante et ouvert au public. Restaurations et fouilles archéologiques y sont aujourd’hui menées de pair.

http://www.chateau-termes.com

Histoire de Réallon (05)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Histoire de Réallon (05)
http://www.reallon.fr/culture-et-patrimoine-5

L’histoire de Réallon remonte à des temps très anciens comme en témoignent les nombreux objets datant de l’âge du bronze découverts aux XIXe et XXe siècles. Durant la guerre de Cent Ans, des bandes de routiers écument la région et perturbent gravement la vie quotidienne des populations. En cas d’attaque, les habitants de Réallon se blottissent à l’abri du château qui domine le village. A la Révolution, le système féodal est aboli, le village de Réallon devient une commune indépendante avec un maire élu. Jusqu’au milieu du XXe siècle, le mode de vie des habitants de Réallon va peu varier.
(photo et extrait du site de la commune … lire la suite)

Histoire et patrimoine de Villeneuve-Minervois (Aude)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Histoire et patrimoine de Villeneuve-Minervois (Aude)
http://www.villeneuve-minervois.com

Villeneuve-Minervois, village authentique du midi, vous livrera au travers de ce site ses secrets aux détours de ses places ombragées, ses ruelles fraîches, ses sites remarquables et remarqués.
Le château, la Capellanie, l’église Saint-Etienne, la chapelle Saint Mammès, Notre-Dame de la Grappe, et de nombreuses croix et calvaires… mais aussi les dolmens, le moulins etc…
(description de ce patrimoine … lire la page du site)

A découvrir aussi une intéressante page sur l’Histoire de la Truffe

Histoire de l’Hospitalet (04)

Une nouvelle page référencée sur Annuaire Histoire :

Histoire de l’Hospitalet (04)
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Hospitalet#Histoire

Le seul vestige d’époque gallo-romaine, retrouvé sur la commune, est une tête de mule en bronze13. Dans l’Antiquité, les Sogiontiques (Sogiontii) peuplent la montagne de Lure, en étant fédérés aux Voconces.

Le village existait avant le XIIe siècle, sous le nom de Girone, lorsqu’il fut donné aux Hospitaliers

L’hospitalet qui donne son nom au village a été fondé par les hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem à partir de la fin du XIIe siècle

(source wikipedia … lire la suite)

Recoules-Prévinquières (Aveyron) autrefois

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Recoules-Prévinquières (Aveyron) autrefois
http://www.recoules-previnquieres.fr/La-commune.aspx

De nombreux édifices civils et religieux des siècles passés ornent les rues de la commune.

Un magnifique diaporama fait revivre Recoules-Prévinquières autrefois (photo du site)

Patrimoine de Marnay sur Seine (Aube)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Patrimoine de Marnay sur Seine (Aube)
http://www.marnay-sur-seine.fr/index.php/marnay-en-chiffres-et-en-images/presentation-de-marnay

Monuments : une église du XIIe siècle et un magnifique prieuré du XVIIe, sur les bords de Seine ( église classée)

Personnalités : Claude Domec (1902-1983), peintre surréaliste.
Franck Ténot, maire du village (de 1995 à 2001), grand amateur de jazz, chroniqueur sur Europe 1, qui est à l’origine du Camac et jardin botanique. C’est aussi l’un des initiateurs de la première revue people « Salut les copains »

Curiosités : l’écluse est encore en fonctionnement.

Un ancien lavoir authentique vestige du passé

Les ponts de Marnay vestige du passé

Le calvaire original, parce que situé sur un des ponts de Marnay

(photo et extrait du site de la commune)

Historique de Villeneuve au Chemin (Aube)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Historique de Villeneuve au Chemin (Aube)
http://www.villeneuve-au-chemin.fr/

La fondation de Villeneuve-au-chemin est étroitement liée à l’occupation romaine. La Via Agrippa (axe Milan-Boulogne) se confond avec la route nationale 77 actuelle. C’est aux abords de cette voie romaine qu’allait s’implanter les premiers fondements de la Ville Neuve. D’ailleurs, au lieu-dit les Grandes Fontaines, on a trouvé des traces de ces vestiges romains (poteries, tuiles…).

Ensuite, sous Louis VII (1137-1181), se forme la seigneurie de Villeneuve-au-chemin. Le comte de Champagne, Henri le Libéral, crée en 1178 Nova Villa Juxta Voenon. Ce nom désigne une Ville Neuve entouré de fossés auquel on a rajouté le nom de « Chemin » en référence à l’ancienne voie romaine…

(photo et extrait du site … lire la suite sur la rubrique “historique”)

Histoire de Rethel (Ardennes)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Histoire de Rethel (Ardennes)
http://www.villederethel.fr/

Il paraît probable que sa fondation remonte à la fin du premier millénaire, vers 940. Les premières habitations se groupèrent autour du château, bâti par les premiers comtes de RETHEL.

Construite sur une hauteur, la butte féodale permet de surveiller la Vallée de l’Aisne de l’approche de troupes armées et d’assurer la sécurité des premiers habitants. Si le château fut rapidement fortifié, il faut attendre l’année 1357 pour que Louis III dit de MARLE entreprenne une ligne de fortifications continues encerclant la Ville. Charles de BOURGOGNE, en 1444, consolide et élargit l’enceinte du côté où la cité s’est développée…

(image et extrait du site de la commune … lire la suite dans la rubrique “Une ville à vivre / histoire et identité locale”)

Dans la même rubrique, découvrez l’histoire de la spécialité Rethéloise : Le Boudin blanc

Histoire d’Argens Minervois (Aude)

Un nouveau site référencé sur Annuaire Histoire :

Histoire d’Argens Minervois (Aude)
http://www.mairie-argensminervois.com/accueil.htm

Le site d’ARGENS MINERVOIS a connu la présence humaine depuis la nuit des temps, en atteste la présence toute proche de l’important oppidum du Mourrel Ferrat (IVème siècle avant J.C.) à cheval sur les Communes d’ARGENS et d’OLONZAC au lieu dit Bassanel.

ARGENS, anciennement VILLA ARSEGII (881) tire son nom du site géologique composé de grès et d’argile (Argilla en latin).

Possession de l’archevêché de NARBONNE, il passa en 1215, lors de la croisade contre les Albigeois aux mains de Simon de Montfort qui le donna en fief à l’un de ses lieutenants.

(photo et extrait du site de la commune … lire la suite)