L'Histoire dans les manuels scolaires (Révolution, Restaurations, Empires)

La Restauration

Après la chute de Napoléon Ier, les frères de Louis XVI deviennent successivement rois de France sous les noms de Louis XVIII et Charles X. Ils veulent restaurer (rétablir) l'Ancien Régime en favorisant la noblesse.
Louis XVIII essaie d'être habile et prudent.
Il comprend qu'il ne doit pas détruire complètement ce qu'a fait la Révolution. Par une constitution appelée la Charte, il institue deux Assemblées : la Chambre des Pairs (nobles du rang le plus élevé, égaux en dignité), nommés par le roi, et la Chambre des députés, élus par les citoyens qui paient au moins 300 F d'impôts. Ainsi, seuls les riches ont le droit de voter. Il n'y a pas 100.000 électeurs. Les anciens privilèges ne sont pas rétablis.
Mais les Français n'aiment pas ce roi qui a été ramené "dans les fourgons de l'étranger", qui remplace le drapeau tricolore de la Révolution par le drapeau blanc à fleurs de lys. Les émigrés rentrent en masse. Ce sont eux qui font arrêter, juger et parfois condamner à mort les anciens révolutionnaires et les généraux de Napoléon. L'un des plus illustres, le maréchal Ney, est fusillé à Paris. C'est une nouvelle terreur, la Terreur blanche.
Louis XVIII meurt en 1824, laissant la France divisée.
Son frère, Charles X, veut devenir un roi absolu
Il décide de gouverner avec les ultra-royalistes, ainsi appelés parce que ces nobles se montrent plus royalistes que le roi en voulant rétablir la monarchie absolue. Il accorde aux anciens émigrés toutes les faveurs, les plus hautes fonctions et une indemnité (somme due en réparation) d'un milliard pour leurs propriétés quand elles ont été vendues comme biens nationaux.
Il s'acharne à détruire l'oeuvre de la Révolution. En 1829, il choisit un ministre ultra, Polignac. Celui-ci dissout la Chambre des députés, supprime les journaux qui osent critiquer le roi et diminue encore le nombre des électeurs.
La Révolution éclate en juillet 1830
Pour protester contre la suppression de ses libertés, le peuple de Paris se révolte. Ouvriers, étudiants, journalistes, anciens soldats de Napoléon prennent les armes et dressent des barricades (barrières élevées dans les rues avec des objets divers pour en interdire le passage dans les rues. La lutte dure trois jours, les 27, 28, 29 juillet 1830. La victoire du peuple après ces trois journées, appelées les Trois Glorieuses, oblige Charles X à s'enfuir en Angleterre.
réf : (1)


Après la chute de Napoléon Ier, les alliés vainqueurs imposent le retour des rois. Par deux fois, le peuple de Paris se soulève : d'abord en 1830, contre ceux qui veulent revenir à l'Ancien Régime, puis en 1848, pour proclamer la IIè République
De retour d'exil, les rois de France hésitent entre le retour à l'Ancien Régime et l'alliance avec les héritiers de la Révolution. Partisan de la réaction, Charles X se fait sacrer roi à Reims en 1824.
Par ce geste, Charles X veut affirmer le caractère divin du pouvoir royal. Un peu plus tard, il supprime les libertés chichement octroyées, en particulier la liberté de la presse. En juillet 1830, le peuple de Paris se soulève ; les rues sont coupées par des barricades : ce sont les Trois Glorieuses . Charles X s'enfuit.
réf : (2)


Après le départ de Napoléon, la France a connu à nouveau la royauté. Trois rois se sont succédés : Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe (c'étaient les frères et le cousin de Louis XVI)
réf : (3)


Louis XVIII et Charles X
Après la chute de Napoléon Ier en 1815, la royauté est rétablie en France. Deux frères de Louis XVI règnent successivement : : le premier, Louis XVIII de 1815 à 1824, le second, Charles X, de 1824 à 1830. Comme en 1791, la France a une Constitution. Des assemblées votent les lois et surveillent les dépenses.
Louis XVIII et Charles X sont des rois impopulaires. Charles X, qui regrette le temps de la royauté absolue, veut supprimer une partie des libertés données aux Français par la Révolution. Les 27, 28 et 29 juillet 1830, le peuple de Paris se révolte. Ces trois journées sont appelées les Trois Glorieuses. Charles X est obligé de s'enfuir.
réf : (6)


La conquête de l'Algérie. Depuis longtemps des pirates partaient de certains ports d'Algérie pour piller les navires en mer. La France et d'autres pays d'Europe devaient leur faire la guerre pour protéger les bateaux de commerce.
Charles X entreprend une première expédition contre eux. La ville d'Alger est prise en 1830.
réf : (6)


Après la défaite de Napoléon, les Français ont eu, de nouveau, des rois, les frères de Louis XVI : Louis XVIII puis Charles X. Ces rois voudraient gouverner comme avant la Révolution ; ils ont repris le drapeau blanc.
Aussi, bientôt, les Parisiens se soulèvent. En juillet 1830, ils dressent au travers des rues des barricades surmontées du drapeau tricolore. Pendant trois jours (les Trois Glorieuses), ils tiennent tête aux troupes du roi. A la fin, Charles X s'enfuit en Angleterre. Le nouveau roi, Louis-Philippe, adopte le drapeau tricolore.
réf : (8)


De 1815 à 1848, la France est de nouveau gouvernée par des rois : Louis XVIII (1814-1824), Charles X (1824-1830) et Louis-Philippe (1830-1848) : le pouvoir de ces rois n'est plus absolu car des députés sont élus par un petit nombre de citoyens aisés pour voter les lois et le budget. On parle de monarchie constitutionnelle.
Les Français veulent davantage de libertés et ne sont pas satisfaits de la monarchie. Ils font deux révolutions : celle de 1830 conduit Charles X à abdiquer et celle de 1848 provoque l'abdication de Louis-Philippe et la chute du régime.
réf : (21)


Après l'abdication de Napoléon Ier en 1815, les frères de Louis XVI gouvernent la France. Ils veulent rétablir la monarchie absolue. Mais en 1830, les Parisiens chassent le roi qui se réfugie en Angleterre.
Louis-Philippe, le nouveau roi, favorise le commerce. Mais le sort du peuple ne s'améliore pas.
réf : (9)


La Coalition étrangère qui avait battu l'empereur Napoléon Ier, avait placé sur le trône de France Louis XVIII. Roi infirme mais intelligent, il n'a régné que dix années et est mort en 1824. Son frère Charles X, qui lui a succédé, pensait que la France devait être gouvernée comme avant la Révolution. Alors les Parisiens se sont révoltés, construisant des barricades et, en juillet 1830, un nouveau roi est choisi : Louis-Philippe, cousin de Charles X.
réf : (13 et 14)


De 1815 à 1830, deux frères de Louis XVI se succèdent sur le trône. Ils savent qu'il leur est impossible de rétablir l'ancienne Monarchie Absolue : la plupart des libertés et le principe de l'égalité sont maintenus..
Mais beaucoup d'émigrés de la noblesse veulent retrouver une partie de leur autorité perdue. Ils s'opposent à la bourgeoisie, habituée maintenant à participer au gouvernement.
En 1830, des décisions royales maladroites menacent la liberté. Comme en 1789, Paris se soulève. En trois journées, les "Trois Glorieuses", le régime est abattu. Désormais la noblesse n'aura plus de rôle politique essentiel en France.
réf : (11)


Est-ce lui, le roi Louis XVIII, cet être à la tête énorme et au ventre pendant? Notre roi est vieux, c'est presque un infirme. Les Français n'oublient pas Napoléon Ier, le conquérant infatigable, prisonnier à Sainte-Hélène.
Avec Louis XVIII (1815-1824), revient le drapeau blanc semé de fleurs de lys. Les drapeaux bleu, blanc, rouge, disparaissent au fond des malles. Beaucoup de nobles et de prêtres voudraient que tout redevienne comme avant la Révolution et l'Empire. Les curés de village interdisent les bals et font réciter tous les jours le cathéchisme aux enfants. Partout, ils dressent d'immenses croix. L'Eglise menace de graves peines ceux qui se moquent des choses saintes et interdit le divorce. Les nobles reçoivent un milliard de francs en réparation de leurs pertes passées.
Il n'y a plus d'égalité entre les Français. Cent mille d'entre eux sont électeurs, dix mille sont éligibles (qui peuvent être élus), trente millions se taisent. Le gouvernement poursuit devant les tribunaux les journalistes qui le critiquent, met en prison les partisans des réformes, surveille les colporteurs qui vendent des brochures et des images de Napoléon.
Les Français voudraient plus de liberté, mais le roi Charles X, qui règne de 1824 à 1830, ne leur propose qu'un peu de gloire. Il envoie six cent soixante-quinze vaisseaux et trente-sept mille hommes à Alger. Le 5 juillet 1860, les soldats français et leurs quatre cents chiens entrent dans la ville, arrachent les plumes aux autruches et s'emparent de coffres de bois rose et de tapis turcs.
Mais la prise d'Alger ne sauve pas le roi Charles X. Trois semaines plus tard, les 27, 28 et 29 juillet 1830, le peuple de Paris dresse des barricades et, comme par enchantement, sort de ses poches de la poudre et des balles. Regardez ! Le drapeau tricolore flotte sur Notre-Dame de Paris.
Mais à peine le roi Charles X s'est-il enfui, que Louis-Philippe d'Orléans est élevé au trône de roi des Français.
réf : (17)


illustrations

retour aux manuels scolaires


idées cadeaux !


sites partenaires
Au Blason des Armoiries

Charles de Flahaut - Au blason des armoiries - Revues historiques - Annuaire Histoire - Boutique Histoire
Lettres et Mémoires du 19è siècle - Histoire et manuels scolaires
La Boutique de l'Histoire - Annuaires spécialisés

dernière modification : 12 septembre 2014
règles de confidentialité