L'Histoire dans les manuels scolaires (Révolution, Restaurations, Empires)

Le Directoire

"D'après la Constitution de l'An III, les lois sont faites par deux Assemblées. Celles-ci choisissent, pour les faire appliquer, cinq Directeurs. D'où le nom de Directoire donné à ce régime.
Le Directoire se débat dans une situation difficile
Le pays est ruiné. L'activité est très ralentie dans l'industrie et le commerce. Beaucoup de champs ne sont pas cultivés. Les brigands pillent les maisons. Les Français refusent de payer leurs impôts. Les assignats (papier-monnaie gagé sur les biens du clergé et de la noblesse qui ont été confisqués par la Constituante) ne valent presque plus rien. Le Directoire manque d'argent.
La guerre continue avec les royalistes, qui reprennent les armes en Vendée, et avec l'Angleterre, l'Autriche et ses alliés italiens qui n'ont pas signé la paix.
Lassé des désordres, le pays est prêt à se donner un sauveur. Il le trouve en Bonaparte."
réf : (1)


"Lorsque les députés de la Convention se séparent à la fin de 1795, un comité de cinq membres, le Directoire, gouverne la France. Deux conseils, formés de députés, sont chargés de voter les lois. Le Directoire durera jusqu'à la fin de 1799.
Il y a beaucoup de misère en France pendant ces quatre ans. Les royalistes, encore très nombreux, en profite pour s'opposer, même par la force, aux anciens députés de la Convention qui veulent rétablir laTerreur.
La guerre continue après 1795 contre l'Angleterre et l'Autriche. Le Directoire nomme un jeune général, Napoléon Bonaparte, chef de l'armée.
Bonaparte est né en 1769 dans l'île de Corse à Ajaccio. Avant la Révolution, il est officier dans l'armée du roi. En 1796, la guerre qu'il dirige en Italie, contre les Autrichiens, est glorieuse. Il bat les Autrichiens à Lodi, et entre à Milan. Il remporte les victoires d'Arcole et de Rivoli. Les Autrichiens vaincus demandent la paix.
Bonaparte entreprend ensuite une expédition en Egypte contre l'Angleterre. Il est vainqueur des Egyptiens à la bataille des Pyramides. Mais les Anglais ayant détruit notre flotte, cette victoire est inutile. Bonaparte rentre en France."
réf : (6)


De 1795 à 1799, un nouveau régime, le Directoire, remplace la Convention. Les députés du Directoire haïssent les royalistes et les sans-culottes. Ils frappent tantôt à droite, tantôt à gauche. La vie politique est désordonnée, les caisses du Trésor public sont vides et la France est toujours en guerre. Nos armées conquièrent la rive gauche du Rhin, la Belgique, une partie de la Hollande . Nos soldats puisent à pleines mains les richesses dans les coffres des pays étrangers et la guerre nourrit la nation.
En 1796, le Directoire confie au général Bonaparte l'armée d'Italie. Est-ce là une armée, ces soldats en guenilles, sans pain, sans viande, sans chevaux, sans canons ? Cette armée de vagabonds marche en Italie et se procure à la pointe des baïonnettes tout ce qui lui manque. Les drapeaux français flottent à Milan, Venise, Corfou. Le conquérant corse dicte sa loi à l'Italie, à l'empereur d'Autriche, au pape. Il expédie à Paris les beaux chevaux de bronze de la basilique de Venise et trente millions au ministre des Finances. Le général victorieux revient à Paris en 1797, au milieu des acclamations. Mais l'homme n'a pas trente ans et rêve d'une gloire plus éternelle. Il veut voir le Caire, le Nil, les pyramides et courir, comme Alexandre le Grand, dans les sables du désert. En mai 1798, il part avec trois cents vaisseaux et trente mille hommes à la conquête de l'Egypte. Il écrase les cavaliers du désert, puis disparaît comme un mirage. Le 16 octobre 1799, il réapparaît à Paris, l'épée à la main et prêt à tout.
réf : (17)



. illustrations :


Barras, l'homme-clé du Directoire

retour aux manuels scolaires


idées cadeaux !


sites partenaires
Au Blason des Armoiries

Charles de Flahaut - Au blason des armoiries - Revues historiques - Annuaire Histoire - Boutique Histoire
Lettres et Mémoires du 19è siècle - Histoire et manuels scolaires
La Boutique de l'Histoire - Annuaires spécialisés

dernière modification : 12 septembre 2014
règles de confidentialité