Charles Nodier : épisodes et souvenirs de sa vie
par Mme Mennessier- Nodier
Didier (Paris) - 1867


Charles Nodier ,
né Jean-Charles-Emmanuel Nodier à Besançon le 29 avril 1780 et mort le 27 janvier 1844 à Paris ,
est un académicien et écrivain romancier français à qui l'on attribue
une grande importance dans la naissance du mouvement romantique
(source wikipedia)

Avant-propos (extrait) :
"La pensée qui vient de se réveiller en moi avec une insistance à laquelle je dois céder, s'était présentée pour la première fois à mon esprit il y a maintenant plus de vingt ans.
Je commençais seulement alors à vivre en familiarité avec une de ces douleurs que le temps consacre au lieu de les atténuer, et rien ne semblait plus naturel peut-être, que de donner pour appui à l'accablement de regrets sans consolation la mémoire exprimée d'un passé absolument heureux.
Justement convaincue de mon insuffisance en face d'une tâche aussi imposante, je n'aurais eu besoin de réfléchir à aucun autre obstacle, et cependant il faut avouer que l'humilité littéraire serait bien la plus triste des vanités, si elle pouvait s'appliquer à un pareil sujet soumis à de pareilles conditions : une fille essayant de raconte la vie de son père.
Il y a là assez de troubles et assez d'amertume pour n'y pas mêler les petites agitaions et les petites blessures d'un amour-propre en souffrance.
Le respect de cette chère mémoire m'a d'alleurs paru, pendant de longues années, commander le silence. J'ai presque laissé venir la postérité pour elle, en attendant pour moi la double maturité qu'apportent l'âge et la solitude, tandis que j'achevais d'apprendre avec leur aide à connaître mon père et à l'aimer tout de bon.

télécharger le document (numérisation Gallica 2)

Souvenirs , épisodes et portraits pour servir à l'histoire de la Révolution et de l'Empire
par Charles Nodier
Pergamon press - 1831

Préliminaires (extrait) :
Pour expliquer le livre que voici, il convient de dire d'abord qu'il n'offre que les débris d'un livre. Ma première pensée avait été d'écrire des Mémoires continus, comme tout le monde, et de me faire modestement le héros d'une espèce d'Odyssée à travers les Charybdes et les Scyllas de la révolution. Dans une révolution, en effet, le domaine des notions historiques appartient à tous comme tout. Chacun ayant pu prendre part aux événements selon ses facultés, chacun a le droit de raconter ce qu'il a fait, selon son talent. Pour annonce des Mémoires sur l'intérieur et les ressorts d'un gouvernement absolu, il faut, de toute nécessité, avoir été général, ministre, diplomate, courtisan, courtisane ou valet de chambre. La révolution a mis en jeu plus d'intérêts, plus de passions et plus d'acteurs. Au fort d'une tempête, qui entraîne le vaisseau de l'Etat, les plus grands prennent part à la manoeuvre, les plus petits au conseil, et quand le bâtiment touche, on s'en aperçoit au moins aussi vite à fond de cale que dans la chambre du capitaine. Cette considération mettait sans doute ma pudeur d'écrivain à l'abri ; mais qu'aurait fait de plus à mon récit l'individualité de l'historien ? Il n'y avait rien d'assez spécial dans l'emploi et les accidents de ma vie pour justifier cette forme spéciale. Autrement, il n'est personne qui ne puisse faire aussi sa biographie, et la lancer hardiment dans les cabinets littéraires. Si votre portier a cinquante ans, et qu'il veuille bien avoir pour vous la complaisance des Calenders borgnes, il vous récitera facilement des aventures dans lesquelles il a fuguré comme acteur ou comme témoin, et qui feront pâlir celles de Cléveland et de l'Infortuné Napolitain. Les anciens disaient très bien qu'il ne faut pas se plaindre de ses maljeurs à Hécube.

pour vous procurer cet ouvrage :

télécharger le tome 1 (numérisation Gallica 2)
télécharger le tome 2 (numérisation Gallica 2)

Biographie de Charles Nodier sur wikipedia



 

dernière modification : 18 mars 2013
règles de confidentialité