Correspondance de J. F. Périer (1740 - 1824), évêque constitutionnel du Puy-de-Dôme
F. Seguin (Avignon) - 1906

Le destinataire de la plupart de ces lettres est le fameux Grégoire, évêque jureur de Loir-et-Cher, ce tenant intrépide de la Constitution civile, qui, à partir de 1710 exerça une sorte de dictature sur le clergé assermenté.
Périer entre en correspondance avec lui dès l'Assemblée Constituante. Il lui demande de lui envoyer l'ouvrage sur la Constitution civile du Clergé que les évêques assermentés de l'Assemblée Nationale vont livrer à l'impression. Il lui manifeste les inquiétudes de ses anciens confrères de l'Oratoire au sujet d'un projet de loi de Massieu, évêque jureur de l'Oise sur les congrégations séculières et il demande qu'on fasse un sort honnête à des personnes qui se sont sacrifiées pour l'instruction publique.

télécharger le document (numérisation Gallica 2)



 

dernière modification : 18 mars 2013
règles de confidentialité