Correspondance du maréchal Davout , prince d'Eckmühl :
ses commandements, son ministère, 1801-1815
avec introd. et notes, par Ch. de Mazade
E. Plon, Nourrit (Paris) - 1885

Louis Nicolas d'Avout , dit Davout , duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmühl,
né le 10 mai 1770 à Annoux ( Yonne ) et mort le 1 er juin 1823
est un maréchal d'Empire , le seul à être resté invaincu en 1815 .
Il est l'un des plus grands chefs militaires de l'histoire de France.
(source wikipedia)

Introduction (extraits) :
... Les grands généraux représentaient toutes les formes de l'héroïsme et du génie militaire, ces jeunes hommes qui étaient les fils de la Révolution et qui bientôt, les circonstances aidant, sous un chef sorti de leurs rangs, allaient parcourir l'Europe en victorieux, être des maréchaux, des ducs, des princes, et même des rois. Dans cette élite guerrière d'un ordre nouveau, Davout, - celui qui a été le maréchal Davout, duc d'Auerstaëdt , prince d'Eckmühl, - est un des premiers par le caractère comme par les services. Il a son rôle, sa vive et forte originalité, entre tous ces soldats d'autrefois, aux figures si diverses.Celui-là n'a rien de personnage de roman ou de légende. C'est un vrai personnage de l'histoire, sévère, ponctuel au devoir, allant droit son chemin, sobre de paroles, toujours prêt à l'action...
C'est l'homme de guerre, et rien que l'homme de guerre qui parle dans ces lettres, rassemblées ici pour répondre à la piété filiale de la comtesse de Cambacérès, dont la rare intelligence, l'élévation de caractère, les qualités de coeur ont charmé tous ceux qui l'ont connue, qui ne peut plus malheureusement aujourd'hui lire cette histoire de son illustre père écrite par lui-même. Toutes ces dépêches ont été recueillies dans les archives, classées par ordre de dates et de campagnes. Tout a été respecté dans le texte, sauf quelques noms qu'il a paru inutile de laisser. Aux lettres du maréchal on a cru devoir joindre les lettres, les ordres, les réponses de l'Empereur qui les éclairent, et l'on a relié l'ensemble par des notes explicatives qui marquent le cours des événements. Le lecteur a ainsi sous les yeux, en quelque sorte, chaque campagne en action par jour, et si, malgré les soins qui ont été pris, quelques erreurs se sont encore glissées dans ce long travail, c'est qu'elles auront échappé à une vérification attentive et scrupuleuse. Le nom du maréchal, comme il arrive des anciennes familles, a été assez souvent écrit d'une façon inexacte et même de toutes les façons. Il est certain, sans entrer dans plus de détails, que, jusqu'à la Révolution, la véritable orthographe était d'Avout ; depuis la Révolution, le maréchal signa toujours Davout, jusqu'au moment où il n'a plus signé que duc d'Auerstaedt et prince d'Eckmühl. C'est l'orthographe du maréchal lui-même dans ses lettres qui a été respectée. Il est à peine nécessaire de rappeler que ce nom de Davout, duc d'Auerstaedt, reste dans nos annales militaires contemporaines, dignement porté par son neveu, qui en a hérité, et qui est fait pour continuer dans l'armée française les traditions d'un si illustre ancêtre.
Ch. de Nazade

télécharger le Tome 1 (numérisation Gallica 2)
télécharger le Tome 2 (numérisation Gallica 2)
télécharger le Tome 3 (numérisation Gallica 2)
télécharger le Tome 4 (numérisation Gallica 2)

Biographie de Davout sur wikipedia



 

dernière modification : 18 mars 2013
règles de confidentialité