Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 
pub

La carrière militaire de Charles de Flahaut, fils naturel de Talleyrand

Premières aventures militaires
Sous les ordres de Louis-Bonaparte
Sous les ordres de Murat
Sous les ordres de Berthier
Sous les ordres de Napoléon
Pendant la Première Restauration
Pendant les Cent Jours
Pendant la Seconde Restauration

Le Fonds Flahaut, inventorié par Jean-Philippe Chaumont (Archives du général Charles de Flahaut et de sa famille - 565 AP, édité par le CHAN en 2005), regroupe tous les courriers administratifs relatifs à sa carrière (nominations, affectations, instructions) . Liste à découvrir en bas de cette page.

Des ouvrages anciens, numérisés par Google sont disponibles aux pages suivantes :
biographies de Charles de Flahaut et de sa famille
thèmes divers relatifs à la carrière de Charles de Flahaut


Premières aventures militaires...

2 septembre 1799 Stagiaire au ministère de la Marine (lire la lettre de recommandation de Talleyrand et la réponse du Ministre de la Marine)
25 mars 1800 Engagé dans les "Volontaires de la Réserve"dénommés "Hussards Bonaparte" par l'armée et "Canaris" par les Parisiens.

Sous les ordres de Louis-Bonaparte

 19 mai 1800 Affecté au régiment du 5è dragons avec le colonel Louis-Bonaparte
 14 juin 1800   Participe à la bataille de Marengo
 18 mars 1801  Nommé brigadier
 21 mars 1801  Sous-lieutenant
 25 mars 1801  Officier en remplacement du citoyen Dandelau

Sous les ordres de Murat

 21 octobre 1802  Aide de camp du général Murat
 16 décembre 1803  Promu lieutenant
 21 octobre 1805  Sert au combat de Nuremberg
 1er novembre 1805  Blessé à la bataille d'Ulm, et cité pour son courage
 1805  Participe à la bataille d'Augsbourg
 1805  Blessé à la bataille de Lembach
 2 décembre 1805  Participe à la bataille d'Austerlitz
 10 février 1806  nommé capitaine
 14 octobre 1806  Participe aux batailles de Iéna et Auerstaedt
 28 octobre 1806  Capitulation de Prenzlow
 30 octobre 1806  Capitulation de Magdebourg
 15 janvier 1807  Promu chef d'escadron
 janvier 1807  Affecté au 13è chasseurs à cheval
 14 juin 1807  Bataille d'Eylau et charges héroïques à Friedland
 juillet 1807  Officier de la Légion d'honneur
 1807  Sert en Portugal
 mars 1808  Envoyé en Espagne

Sous les ordres de Berthier

 9 août 1808 Nommé aide de camp de Berthier et chef d'escadron au 13è régiment de chasseurs à cheval en remplacement de M Louis de Périgord.
 décembre 1808  Participe à la guerre d'Espagne
 4 mai 1809  Blessé à la bataille d'Enns
 13 mai 1809  Nommé colonel
 6 juillet 1809  S'illustre à la bataille de Wagram
 août 1809  Envoyé à Brunn par Napoléon (lettres pour Davout)
 15 août 1809  Baron de l'Empire avec dotation de 4000 francs
 22 mai 1812  Dépêché par Napoléon à Lemberg pour y inspecter les Autrichiens de Schwarzenberg)
 25 juillet 1812  Participe au combat d'arrière-garde d'Ostrowno, où il faillit être tué et à la bataille de Mohilov
 17 août 1812  Participe à la prise de Smolensk, au côté de Ney.
 2 septembre 1812  Distingué par Napoléon à Ghjat
 16 septembre 1812  Assiste à l'incendie de Moscou.
 novembre 1812  Se distingue à la Bérésina qu'il franchit à différentes reprises pour des missions.
 décembre 1812 Participe à la retraite de Russie
 4 décembre 1812  Nommé général de brigade avec une pension de 18000 F et premier aide de camp de Berthier.

Sous les ordres de Napoléon

 26 janvier 1813  Nommé aide de camp de l'Empereur
 2 mai 1813  Participe à la victoire de Lützen
 20-22 mai 1813  Participe à la victoire de Bautzen
 6 juin 1813  Envoyé par Napoléon à Neumarck pour l'exécution de l'armistice conclu avec les armées russes et prussiennes
 octobre 1813  Participe à la bataille de Leipzig
 24 octobre 1813  Nommé général de division, créé comte d'Empire
 31 octobre 1813  Se fait remarquer à la bataille de Hanau
 29 janvier 1814  Participe à la bataille de Brienne
 février 1814  Participe aux victoires de Champaubert, Montmirail et Vauchamps.
 24 février 1814  Représente l'amée française à Lusigny pour la négociation d'un armistice
 23 mars 1814  Reçoit la croix de commandeur de la Légion d'honneur
 29 juillet 1814  fait Chevalier de Saint-Louis


Après la signature de l'abdication sans condition de Napoléon, Charles de Flahaut pense démissionner de l'armée et accompagner l'Empereur jusqu'à l'île d'Elbe.

Persuadé par sa mère, Madame de Souza, et par Napoléon, qu'il peut encore servir son pays en portant l'uniforme, il restera en France mais cependant marqué par le désenchantement.

Pendant la Première Restauration, il est mis en non-activité (demi-solde) le 1er septembre 1814, et surveillé étroitement comme tous les anciens fidèles de Napoléon. Envoyé en province, à Périgueux, il fait état de sa mauvaise santé pour refuser l'ordre.

Le lundi 6 mars 1815, Paris apprend la nouvelle du débarquement de Golfe-Juan.

En avril 1815, Charles de Flahaut est chargé par Napoléon, de tout le travail de recrutement du personnel militaire (généraux et officiers)

Le 16 juin 1815, il est envoyé vers Ney pour lui prescrire de prendre position aux Quatre-Bras.

A Waterloo, il sera dans le dernier carré...
(voir composition de l'armée du Nord en 1815)

Il fait face à Davout qui lui somme d'ordonner à Napoléon de quitter le pays.

Le 1er juillet 1815, sous les ordres d'Exelmans, il inflige la dernière défaite aux Prussiens, à Rocquencourt. Il est alors commandant de la 9è division de cavalerie.

Il obtient un congé de six mois, pour raison de santé. Il prépare son exil pour l'Angleterre. Son congé est prolongé de dix-huit mois.

En 1832, il est employé à l'armée du Nord auprès du duc d'Orléans, puis, pendant quelques années, (de 1833 à 1840), il renonce à l'armée. Le 14 octobre 1840, il est relevé de sa démission et réintégré avec son grade. Mais il préfère alors la carrière de diplomate...

Il sert encore l'armée comme premier écuyer du Duc d'Orléans, et l'accompagne, notamment lors de l'expédition de la citadelle d'Anvers. Mis à la retraite d'office par arrêté du 8 juin 1848, il fut relevé pour être placé dans la 2è section du cadre de l'état-major général, le 8 mars 1865. Différentes missions honorifiques et des décorations (grand-croix de la Légion d'Honneur le 5 mai 1838, grand chancelier de la Légion d'Honneur le 27 janvier 1864, médaille militaire le 20 février 1866) viendront compléter sa brillante carrière.


Correspondance militaire (nominations, intructions, affectations, etc...) sous le Premier Empire

- instructions d'Alexandre Berthier, chef de l'état-major, à Flahaut, de Vendémiaire an XI [octobre 1802] pour qu'il rejoigne le général Murat en qualité d'aide de camp.
- deux lettres de Berthier à Murat et à Flahaut le 6 nivôse an XII [28 décembre 1803] les informant de l'arrêté du 24 frimaire an XII [16 décembre 1803] promouvant Flahaut au grade de lieutenant.
- Note de Berthier à Flahaut du 21 janvier 1807, l'informant du décret du 15 janvier le promouvant au grade de chef d'escadron au 13è régiment de chasseurs.
- Une lettre de Murat à Flahaut du 20 mars [1807] le remerciant pour ses services d'aide de camp et transcription de cette lettre.
- Rapport de Flahaut à Berthier du 16 juin [1807] sur le mouvement des troupes russes dans les environs d'Insterbourg et lui annonçant l'envoi du bourgmestre de Piaten.
- Une lettre de Berthier à Flahaut du 5 décembre 1812 l'informant de sa promotion au grade de général de brigade.
- Deux lettres du général Clarke, ministre de la Guerre, à Berthier et à Flahaut du 22 janvier 1813 les informant du décret du 4 décembre 1812 promouvant Flahaut au grade de général de brigade.
- Une lettre de Clarke à Flahaut du 4 février 1813 l'informant de sa nomination comme aide de camp de Napoléon 1er.
- Deux lettres de Clarke à Flahaut du 16 février 1813 lui transmettant ses instructions pour la revue de la première légion de Gendarmerie de l'armée d'Espagne devant arriver à Paris le lendemain et de l'escadron de la Garde de Paris.
- Une lettre du général Moncey, duc de Conegliano, premier inspecteur général de la gendarmerie, à Flahaut, du 25 février 1813, lui adressant la copie d'un extrait d'une lettre de Clarke sur le nombre des propositions demandées dans les gardes pour compléter les cadres des régiments de carabiniers et de cuirassiers et extrait de cette lettre.
- Instructions de Napoléon 1er à Flahaut du 7 mars [1813] sur le mouvement des troupes et l'état de la cavalerie.
- Instructions de Napoléon 1er à Flahaut, s.d. [v.11 ou 12 mars 1813], envoyé à Magdebourg auprès d'Eugène de Beauharnais pour lui communiquer le détail du mouvement des troupes.
- Instructions de Napoléon 1er à Flahaut du 30 mars 1813 lui demandant d'interroger les bureaux du ministère de l'Administration de la guerre sur l'envoi d'effets de campement annoncés par Caulaincourt.
- Instructions de Napoléon 1er à Flahaut du 30 mars 1813 lui demandant de se renseigner sur les contradictions apparaissant sur les listes d'effectifs signalées par le général Bourcier.
- Une lettre de Berthier à Flahaut du 24 octobre 1813 l'informant de sa promotion au grade de général de division.
- Une lettre de Berthier à Flahaut du 29 novembre 1813 l'informant du décret du même jour le promouvant au grae de général de division.
- Une lettre de Berthier à Flahaut du 25 décembre 1813 prescrivant au général comte Pac de se rendre en poste à Sedan.

Correspondance militaire (nominations, instructions, affectations, etc...) sous la Seconde Restauration (1815 à 1817)

- Une lettre du général comte Guilleminot, chef de l'état-major général, à Flahaut, du 1er juillet 1815, l'informant de son affectation au commandement de la 9è division du 2è corps de cavalerie et lui demandant de se rendre auprès du général Exelmanns.
- Une lettre de Clarke à Flahaut du 29 mai 1817 acceptant sa démission de service.
- Un certificat délivré par Clarke à Flahaut le 29 mai 1817, indiquant avoir accepté sa démission.

Carrière sous la Monarchie de Juillet
- lettre du maréchal Gérard, ministre de la Guerre, à Flahaut, du 15 novembre 1830, lui annonçant sa réintégration dans le grade de lieutenant-gégéral.
- lettre du maréchal Soult, ministre de la Guerre, du 19 février 1831, intégrant Flahaut au cadre d'activité de l'état-major général.

Carrière sous la Seconde République et le Second Empire
- copie d'une lettre de Flahaut du 20 mars 1848, de Breslau, informant le général Subervie de son retour en Angleterr et de son souhait de conserver sa position militaire dans le cadre du nouveau régime.
- une lettre de Felix Cotty, chargé d'affaires de France à Londres, à Flahaut, du 15 avril 1848 lui transmettant un titre de congé militaire et ce titre accordé par Arago, ministre de la Guerre, le 3 avril 1848.
- lettre du sous-secrétaire d'Etat à la guerre à Flahaut, du 24 avril 1848, l'informant de sa mise en retraite.

Attribution de la Médaille militaire à Charles de Flahaut
lettre du Maréchal Randon, ministre de la Guerre, à Flahaut, du 17 février 1866, l'informant que la Médaille militaire lui a été attribuée.

Autres distinctions


  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 22 février 2017