Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 

21 juillet 1808

Charles de Flahaut à sa mère

 

" J’ai écrit il n’y a pas longtemps à ma tante (Hortense)... Comme elle a été bonne ! Je l’ai souvent jugée sévèrement, mais, si mon esprit a été injuste, mon coeur en a souffert.

Je ne pourrais vivre sans ma tante et toi. Fais-lui faire un petit cachet, gravé d’une feuille d’aloès, avec autour cette devise : Praemium aevi aurea dies - un jour d’or est la récompense d’un siècle d’attente.

Le prince de Neuchâtel vient de m’annoncer que je vais être son aide de camp. Je suis fier d’obtenir ce poste et de le devoir à celle à qui déjà je dois tant. "

" Comment pourrait-elle aller s'enterrer à la campagne [en Hollande] sans même une maison à Paris. "

 

* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.66)
* Hortense de Beauharnais (Françoise de Bernardy / Perrin / p.173 et 186)

  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 19 mars 2017